Auxiliaire de puériculture : quelle formation pour exercer ce métier ?

L’auxiliaire de puériculture accomplit des merveilles dans l’accompagnement quotidien et l’éducation des enfants de bas âge. Qui peut devenir auxiliaire de puériculture ? Quelle formation suivre pour pouvoir exercer ce métier ?

Formation en vue de l’obtention du DEAP

L’auxiliaire de puériculture s’occupe des enfants de 0 à 3 ans. Dans une maternité, ce professionnel donne le biberon, change les vêtements et couches des bébés, veille au bien-être des enfants de bas âge… En milieu hospitalier, il assiste le médecin ou pédiatre et s’occupe de certaines tâches dont le soin quotidien de bébé, donne des médicaments, effectue les gardes de nuit… L’auxiliaire de puériculture peut encore travailler dans une crèche et s’occuper du bien-être et de l’éveil des enfants de bas âge.

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut décrocher un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture ou DEAP. Il est ainsi indispensable de suivre une formation en école spécialisée. L’apprenti suit un cours théorique sur 17 semaines. Une fois cela fait, il sera amené à effectuer un stage clinique sur 24 semaines.

Modalités d’accès à la formation d’auxiliaire de puériculture

Il n’y a pas de diplômes préalables requis pour devenir auxiliaire de puériculture. Toutefois, il faut avoir au moins 17 ans pour prétendre à la formation en vue de l’obtention d’un DEAP.

Un test d’admissibilité est requis pour pouvoir intégrer un établissement de formation d’auxiliaire de puériculture. Lors de ce test, chaque candidat devra traiter des sujets de culture générale. Il devra également traiter des problèmes d’arithmétique et de mathématiques. Il traite également des questions relatives à la biologie et aux sciences du vivant.

Après les tests écrits, le candidat devra se soumettre à une épreuve orale. Lors de ce test, il est amené à faire un exposé. Il faudra ensuite passer un entretien avec un expert et parler un peu de sa motivation pour le métier d’auxiliaire de puériculture.

Auxiliaire de puériculture et perspectives d’évolution

Le DEAP présente de nombreux débouchés. Le titulaire de ce diplôme peut en effet exercer son métier dans une maternité, en milieu hospitalier, dans une crèche et centre d’accueil d’enfants de bas âge… Les chances  de trouver un travail permanent et rémunérateur sont importantes pour les auxiliaires de puériculture confirmés.

Devenir auxiliaire de puériculture présente d’autres avantages. Après 3 ans d’expérience en effet, ce professionnel accède facilement à des formations pour devenir infirmier confirmé, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants… Le professionnel monte ainsi en compétence et perçoit des rémunérations élevées.

Quels diplômes peut-on préparer en alternance ?
Créer un CV : les faux pas à ne surtout pas commettre