Chaudronnerie et soudage : quelle formation pour devenir soudeur ?

Le métier de soudeur vous intéresse et vous êtes convaincu que vous allez vous épanouir en l’exerçant. Le fait d’être optimiste joue déjà en votre faveur, mais pour mieux prendre votre décision, vous devez vous informer sur la profession. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce métier ainsi que la formation soudeur à suivre pour y accéder.

Comprendre le métier

Lorsqu’on parle de soudage et de chaudronnerie, on pense tout  de suite au soudeur. Mais de quel professionnel s’agit-il et en quoi consiste sa profession ?  Le soudeur est un professionnel qui intervient soit sur le chantier, soit en usine. Sa mission est très variée et dépend de l’endroit où il exerce. Ce professionnel peut réaliser des échafaudages métalliques, travailler dans un atelier d’assemblage ou encore intervenir sur un chantier naval. Il maîtrise toutes les techniques de soudage et est en mesure d’assembler différents types de métaux.  Ce professionnel peut également se spécialiser dans le soudage de pièces chaudronnées, de tuyauterie, de tôlerie ou encore de composants électroniques.

Avant d’intervenir, le soudeur commence par étudier le plan de réalisation pour ensuite déterminer la technique de soudure la plus adéquate. Il se base sur le cahier des charges du client pour mener dans les meilleures des conditions la mission qu’on lui confie. Pour de plus amples informations sur ce professionnel, vous pouvez vous rendre sur aforp.fr.

Quelles compétences pour exercer la profession ?

Le soudeur doit avoir une excellente maîtrise des différentes techniques de soudure ainsi qu’une bonne connaissance des matériaux et matériels utilisés dans le domaine. C’est pourquoi il doit suivre une formation soudeur. Qui plus est, il doit faire preuve de grande précision, car le métier ne consiste pas uniquement à assembler des pièces de métal. Il faut respecter des mesures et des angles précis afin que le rendu corresponde parfaitement au résultat attendu. La qualité de la soudure est également importante, car la prestation doit toujours être associée à une garantie de solidité et de longévité. Pour y arriver, le soudeur doit faire preuve de rigueur et doit travailler avec minutie. D’autres qualités comme la patience, le goût du challenge ou encore le sens de l’organisation s’imposent également dans ce métier.

Quelle formation pour devenir soudeur ?

Pour prétendre au métier de soudeur, il faut suivre une formation soudeur et décrocher au moins un CAP ou un Bac pro dans le domaine de la fonderie ou de la chaudronnerie industrielle. L’idéal est d’obtenir un bac+3 dans les métiers de l’industrie. Ainsi,  l’évolution rapide de la carrière professionnelle sera assurée sans parler de l’efficacité dans la profession.

Usinage et fabrication : quelle formation pour devenir tourneur fraiseur ?
Auxiliaire de puériculture : quelle formation pour exercer ce métier ?